La Méditation et le Bouddha

La méditation telle qu’elle est connue par beaucoup d’entre nous aujourd’hui en Occident (c’est à dire, sous les noms très médiatisé de Mindfulness, Pleine Présence ou Pleine Conscience) puise ses racines dans une tradition bimillénaire inaugurée par le Boudha, Siddhartha Gautama, au moment d’atteindre l’éveil (500 ans avant notre ère).

Cet éveil, illumination ou réalisation (quel que soit le nom qu’on veuille lui donner) a été pour lui ce moment clé ou une compréhension totale à propos de l’existence de tout ce qui est a surgit spontanément en lui. Il a vu claire comme de l’eau de roche la condition souffrante des êtres sensibles. Il a vu la cause de cette souffrance, la possibilité concrète de s’en extraire une fois pour toutes et la manière la plus pratique d’y parvenir.

Cette manière, qu’on peut appeler la voie du Bouddha, a été adoptée par des milliers d’êtres humains au fil des siècles, de génération en génération. Ils s’y sont engagés en s’adonnant à la pratique de la méditation tout en la questionnant, subtilement, à partir de leur propre expérience. Un très vaste corpus d’enseignements en est issu et l’on peut aujourd’hui s’y rapporter pour questionner, à notre tour, notre expérience de la pratique de la méditation (socle fondamentale de l’enseignement du Bouddha). 

Gandhara Méditation propose à cet effet des cours, des stages et des retraites ou l’on s’ouvre à la vision manifestée par le Bouddha, que ce soit par l’étude de textes majeurs de la tradition ou par des pratiques contemplatives issues de la même